Annie Ernaux: Regarde les lumières mon amour



characters î PDF, eBook or Kindle ePUB free ☆ Annie Ernaux

Gements au niveau de la soci t ainsi ue les autre mots dans le titre puisue pour aimer les enfants il faut regarder et il faut acheter les lumi resMais bien u Ernaux donne un portrait complexe du r le de l hyper aujourd hui elle laisse aussi un monde de uestions non r solues La femme appelle l enfant avec mon amour dans Auchan mais uelle est la place r elle de l amour Si cette uvre est en fait un aper uimpressionniste de son temps comme elle dit alors uelles sont les implications de l hyper sur le futur et sur l amour du futur Et o est ce ue cette phrase sera apport e l avenir apr s les hypermarch s o seront les nouveaux non lieux loge du supermarch lieu de vie collective sous forme de ournal Bien 35Pas le meilleur Ernaux mais un tr s int ressant a me donne envie de tenir un Zu schnell journal De parler du monde de mani re aussiuste u elle r ussit le faire Le r ve uoi Si Sleepless (Bird of Stone, je devais d finir son criture en un mot ce serait auste Journal d Annie Ernaux sur ses all es et venues Auchan Journal anodin en apparence mais ui dit beaucoup du n o lib ralisme assez touchant aussi Annie Ernaux la c l bre transfuge de classe autrice de La place a pass plusieurs ann es chroniuer ses emplettes dans son supermarch local le Auchan de Cergy PontoiseElle d crit dans cet ouvrage les mimiues des clients les strat gies de captation de l entreprise les rencontres al atoires les changements de consommation les strat gies de shopping des clientsCet ouvrage est un tour de force Rien de moins litt raire u un supermarch Un supermarch c est laid utilitariste pragmatiue et bruyant La litt rature est belle esth tiue douce fluide et musicale Hors Annie Ernaux rend ces moments du uotidien plaisant voire ubilatoire Elle souligne des vidences intelligentes ue l on voit ainsi sous un nouveau our Un exemple elle remarue ue dans les rayons l individu est baign dans la masse du collectif On fait ses achats sans se pr occuper d autrui dans ses pens es Nous sommes alors un groupe informe Cela s arr te au moment de la caisse on compare nos achats avec ceux des autres la uantit de produits la vitesse de d ballage le moyen de paiement on prend le temps d observer les traits des gens et de la caissi re on regarde sa montre On redevient un individu Le supermarch nous fait ainsi passer du collectif l individu De m me Annie Ernaux explore les m canismes du supermarch pour nous faire d penser le plus d argent moindre frais carte de fid lit promotion achats de saison modes semaine de la cuisine italienne ramadan no l oeufs de P ues rentr e scolaires tout en r duisant sa masse salariale caisse automatiue scannettes Drive Nous devenons non seulement le client mais l employ indirect captif de l entrepriseCe fut donc une plut t bonne lecture mais c est loin d tre un chef d oeuvre Ca reste un livre correct et int ressant. Ous humain un véritable spectacle Avec ce relevé libre de sensations et d’observations l’hypermarché espace familier où tout le monde ou presue se côtoie atteint la dignité de sujet littéraire.

Emarue sur notre nouveau mode de vie un ui uge peut tre trop facilement avec les yeux Plus g n ralement regarder est un principe de la modernit les d cisions grande etpetite ue tout le monde fait sont maintenant toujours fond es sur l apparence le marketing le look Pour Ernaux c est le langage habituel de s duction fait de fausse bienveillance Mais il est aussi int ressant u Ernaux remarue ue bien ue les clients regardent les choses ils ne regardent pas l un l autre Cela est la raison ue l hyper l int resse tellement beaucoup comme grand rendez vous humain comme spectacle le lieu o des gens de chaue niveau sociale se rencontrent mais aussi celui o ces gens ne se sont pas compl tement rendu compte de leur proximit Par cons uent Ernaux veut montrer les ficelles cach es ui gouvernent notre comportement et nos impressions au march Pour faire cela Ernaux donne ses propres impressions d Auchan des petites histoires souvenirs ui montrent certains d tails pertinents En fait elle est en train de regarder l hyper toujours et elle doit seulement enregistrer ces tableaux dans son ournalLe prochain mot c est l objet Regarde uoi Les lumi res D ailleurs Auchan est la plus alumin e partie du centre M me apr s tous les autres commerces sont clos apr s ils ont baiss leurs rideaux de fer Auchan est encore ouvert et donc dans le centre toute la lumi re est r fugi e dans l hyper Comme un ange gardien ui irrigue sa terre et prot ge ses plantes Auchan se r veille le plus t t ensuite il diffuse la lumi re les clients aussi au reste du centre et lorsue les magasins commencent fermer le soir la lumi re retourne chez luiLes lumi res sont l int rieur aussi uand la eune femme dit regarde elles sont enchant es par les illuminations ui pendent comme des colliers de pierres pr cieuses Cette image du centre commercial rapporte le concept d Auchan comme un ch teau Donc toutes les lumi res font avancer la ualit de conte de f es de l hyper Pour la montrer Ernaux utilise des mots sp cifiues comme banuets ui se sont pass s souvent dans les contes de f es elle note m me les ouets de Blanche Neige Le r sultat de ces efforts est u Auchan devienne vraiment myst rieux et s duisant mais aussi d tach et s par du monde r elFinalement on doit r pond mon amour Avec cela Ernaux introduit l amour dans l hyper O plut t u elle fait simplement r f rence l amour ui y existe d De toute fa on elle montre les nouvelles formes ue l amour prend l Une exemple est celle d une grand m re ui ne peut pas r sister acheter tous les deux choses pour sa petite fille plut t ue seulement une Ensuite Ernaux remarue Dans le monde de l hypermarch et de l conomie lib rale aimer les enfants c est leur acheter le plus de choses possible Ici Ernaux fait des liens entre la nouvelle culture de l amour ui tait apporte par l hyper et les chan. écrit elle On redécouvre en effet à ses côtés le monde de la grande surface Loin de se résumer à la corvée des courses celle ci prend dans ce livre un autre visage elle devient un grand rendez

Le sujet promettait d tre passionnant mais comme souvent chez Annie Ernaux on reste finalement assez en surface Si l criture froide et observatrice de l auteure convient d ordinaire bien certains sujets en for ant le lecteur combler les manues volontairement laiss s ici on reste bel et bien la surface des choses comme si les lumi res blafardes du Auchan de Bien aim mais beaucoup moins ue e n aurais pens vu la combinaison Annie Ernaux d corticage de vie l picerie Je sais pas e m attendais un peu plus de fl nage sur ce ue les gens mettent dans leur panier d picerie et pouruoi mon r ve de tout savoir a et un peu moins de commentaires sur tout ce ui va autour de faire l picerie l emplacement les soldes le marketing le stationnement C tait int ressant uand m me et e le relirai peut tre ventuellement sans mes attentes d espionne du panier d picerie a devrait mieux me plaire Ferme tes yeux Tu coutes une femme dit son enfant Regarde les lumi res mon amour O es toi De uoi est ce ue cette eune m re parle Peut tre au milieu des march s de Noel la nuit O peut tre dans un grand ch teau clair par les grands lustres et les bougies en haut Des lumi res ui ajoutent seulement la grandeur la noblesse grandiose de ces salles royalesPour Annie Ernaux le lieu de cette suggestion n est pas un festival en plein air ni un vieux palais mais un hypermarch A premi re vue cela est une farce Un hyper c est impossible Dans ce temps la beaucoup de monde tait d accord y compris plusieurs d autres crivains Apr s tout l hypermarch est trop moderne trop banal trop purement utilitaire pour tre le sujet enrichissant d une tude sur la vie moderne c est un non lieu Et pendant cet uvre Ernaux s efforce de nous montrer le contraireAvant de diss uer son titre il faut comprendre d abord la mani re avec lauelle Ernaux consid re l hyper En regardant le centre commercial elle pr sent une image d un monde du passe d un vielle ville dont le ch teau est au centre et donne la vie au reste de la ville Elle d crit le centre comme une norme forteressecomme une ancienne usine et puis avec l entr e d un temple mi grec mi asiatiue En fait elle sugg re u aujourd hui l hyper avait pris la place du ch teau au centre du centre de la ville Effectivement Ernaux uxtapose Auchan avec le c ur irriguant de sa client le l ensemble des autres commerces Auchan a aussi la plus grande enseigne et il reste ouvert plus tard ue tous les autres magasins De plus Ernaux apporte un air du myst re de la magie d un conte de f es son portrait d Auchan ui ajoute l image du ch teauPour le titre chaue mot compte Chacun repr sente un aspect de la vue d Ernaux sur les hypermarch s Le premier regarde cela est l essence des hypermarch s des courses A Auchan les gens regardent les produits avec attention et consid ration Ernaux fait peut tre une Pendant un an Annie Ernaux a tenu le ournal de ses visites à l’hypermarché Auchan du centre commercial des Trois Fontaines situé en région parisienne « Voir pour écrire c’est voir autrement ».

epub En ligne Regarde les lumières mon amour – wpa8ball.co.uk

Annie Ernaux is a French writerShe won the Prix Renaudot in 1984 for her book La Place an autobiographical narrative focusing on her relationship with her father and her experiences growing up in a small town in France and her subseuent process of moving into adulthood and away from her parents' place of origin